Ateliers d’évaluation de la situation actuelle du patrimoine culturel immatériel sur l’ensemble du territoire du Mali

Dans le cadre de l’évaluation de l’impact de la crise que traverse le Mali sur le patrimoine culturel immatériel, et l’identification des besoins de renforcement des capacités des professionnels du patrimoine culturel, le Gouvernement du Mali, à travers le Ministère de la Culture, avec l’appui de l’UNESCO, a réalisé une série d’activités ainsi qu’il suit :

Présidium restitution activités évaluation PCI

Présidium restitution activités évaluation PCI


– Formation à l’utilisation des supports (Passeport pour le patrimoine et Carte du patrimoine culturel des Régions Nord du Mali) à l’attention des forces armées et de sécurité, d’une part, et des organisations de la société civile d’autre part (12 – 13 décembre 2012) ;
– Atelier d’évaluation de la situation actuelle du patrimoine culturel immatériel sur l’ensemble du territoire national (27 décembre 2012) ;
– Table ronde sur l’état du patrimoine culturel immatériel des Régions occupées (16 janvier 2013) ;
– Missions de consultations dans les Régions de Kayes et Mopti sur l’impact de la crise sur le patrimoine culturel immatériel ;
– Mission de consultation et d’évaluation finale de l’impact de la crise sur le patrimoine culturel immatériel par un Expert de l’UNESCO.
vue des participants évaluation PCI

vue des participants évaluation PCI


L’objectif général de ces évaluations était d’élaborer une stratégie de mobilisation des financements pour la préservation du patrimoine culturel immatériel du Mali.

Restitution activités évaluation PCI Mali

Restitution activités évaluation PCI Mali


Les différents ateliers ont déploré le désastre culturel qui a exposé les communautés au danger de perte identitaire et d’effacement de leur mémoire collective avant de formuler les recommandations suivantes :

• créer un fonds de protection du patrimoine culturel ;
• reconstruire les mausolées détruits ;
• reconstituer les archives détruites ;
• préparer le retour des manuscrits dans leur contexte habituel dès la stabilité retrouvée ;
• donner un nouveau souffle aux Musées régionaux et locaux, ainsi qu’aux Banques culturelles ;
• créer un Agenda du patrimoine culturel ;
• organiser un festival des cultures des Régions Nord du Mali au sud ;
• impliquer tous les acteurs (autorités administratives, collectivités décentralisées, autorités coutumières, professionnels du patrimoine, associations à caractère culturel et pédagogique) dans la mise en œuvre des activités post-conflit.

Claudine Angoue, Experte de l’UNESCO, avec les artistes

Claudine Angoue, Experte de l’UNESCO, avec les artistes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :