Forum culturel du Ministère de la Culture à Mopti

Du 2­6 au 30 mai 2011, le Ministère de la Culture du Mali, en partenariat avec le Projet de Renforcement des Capacités et de Promotion de l’Action Culturelle de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale au Développement (l’AECID), a tenu, à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mopti, un forum culturel axé sur l’évaluation de  la Biennale Artistique et Culturelle délocalisée et la Semaine Nationale du Patrimoine Culturel dont le thème était : « Lancement de l’inventaire général du patrimoine culturel du Mali ».

Le dit  forum avait pour objectifs :

– Concernant la Biennale de :

. Améliorer la nouvelle configuration d’organisation de la biennale

. Renforcer les capacités d’organisation des cadres des régions ;

. Développer le partenariat public / privé autour de l’organisation de la biennale ;

. Préciser le rôle des parties prenantes à l’organisation de la biennale ;

. Procéder à la relecture des textes réglementaires de la biennale.

– S’agissant de l’inventaire général du patrimoine culturel, le forum vise à :

. Faire le point du patrimoine inventorié inscrit et classé dans le patrimoine national ;
. Elaborer et adopter le calendrier général de l’inventaire ;

. Lancer officiellement l’inventaire du patrimoine culturel sur toute l’étendue du territoire national.

Placé sous la haute présidence du ministre de la Culture, Monsieur Hamane NIANG, le forum a regroupé les autorités politiques et administratives, les collectivités territoriales, la société civile, les partenaires techniques et financiers et les personnes ressources.

Le Présidium de la cérémonie : au milieu, en noir : le Ministre de la culture, à sa gauche : le Gouverneur de Mopti, à l’extrême gauche le Chef de Cabinet du Ministre de la Culture, à l’extrême droite : une personne ressource.

Les principales recommandations du forum sont entre autres :

Le Forum recommande pour la biennale :

– l’érection de la région d’accueil de la Biennale en pôle d’attraction culturelle nationale et sa capitale, en capitale culturelle nationale, entre deux Biennales ;

– l’adoption d’un nouveau dispositif institutionnel de la biennale ;

– la responsabilisation des acteurs de la biennale sur la base de cahiers de charges ;

– l’institutionnalisation d’un calendrier fixe tenant compte  des nombreuses contraintes liées aux réalités nationales, des opportunités qu’offre la saison touristique, des conditions climatiques : de préférence le mois de décembre ;

– la prise de mesures administratives relatives à cette décision ;

– la création  de  conditions favorables à l’expression et à la visibilité de chaque partenaire ;

– l’organisation de symposium qui aborde des sujets importants de développement et qui constitue un pôle d’intérêt pour certains partenaires ;

– un soutien plus massif aux collectivités et aux structures techniques déconcentrées ;

– une réflexion approfondie sur le dispositif administratif ; d’organisation des phases communales. L’intercommunalité étant le cadre le plus approprié ;

– le renforcement des moyens logistiques des services techniques ;

– un mécanisme approprié d’exploitation efficiente des équipements et infrastructures culturelles ;

– la création des conditions techniques de qualité afin de permettre aux produits dévirés d’être mieux exploités et vendus ;

– une réflexion approfondie sur la possibilité de constitution de troupes permanentes, leur professionnalisation pare des formations dans les régions et des mesures idoines pour leur prise en charge ;

– la construction de villages festivaliers dans le chef-lieu d’accueil ;

– une ouverture plus large à la société malienne et  à sa diaspora ;

– une évaluation de la participation afin d’élaborer une stratégie idoine pour une bonne mobilisation ;

– l’élaboration d’une stratégie de communication et de promotion tenant compte de la dimension nationale et les exigences d’une promotion internationale de la Biennale ;

– une meilleure articulation avec d’autres départements ministériels ;

– la mise à disposition des régions, cercles et communes de cadres et techniciens en charge de l’encadrement technique de la biennale ;

– la mise en place d’une politique de formation continue, étendue et pointue dans le domaine de l’ingénierie du spectacle, de l’exposition, gestion de groupes, management, organisation d’événement, accueil de public ;

– l’inscription de la  biennale, des activités culturelles en général, dans les PDESC, afin de leur doter d’un financement conséquent, à travers des projets culturels ficelés ;

– la nécessité de faire intervenir les autres départements ministériels sur les aspects de l’organisation relevant de leurs compétences ;

– l’instauration d’un Fonds spécial pour la biennale qui intègre dans son mode de mobilisation et de gestion, l’articulation avec d’autres questions de développement (équipements, infrastructures, assainissement, etc.) ;

– le recours aux fonds des institutions sous régionales comme l’UEMOA et la CEDEAO, ainsi qu’à la Coopération bi et multilatérale ;

–  la mobilisation des ressources auprès de la diaspora malienne ;

–  l’instauration de la sponsorisation comme axe important de mobilisation de ressources de la biennale ;

–  l’exploitation des produits dévirés ou les sous produits de la biennale, une source pérenne du financement ;

– la création des espaces artisanaux et d’objet d’arts susceptibles de soutenir l’économie locale ;

–  le renforcement des rapports avec le Ministère chargé des finances en vue de la faisabilité des propositions formulées lors du forum.

– la mise en place d’un dispositif performant de promotion de produits de la biennale et disciples primées ;

–  la promotion des artistes de talents ;

–  la  programmation de spectacles dans des villes et localités de la région d’accueil autres que le chef-lieu ;

–  la possibilité d’exploiter les produits de la biennale par les formations nationales, les musées et le centre de la cinématographie, tout en prenant en compte les questions liées aux droits d’auteurs.

Pour l’inventaire du patrimoine culturel national :

La création d’une synergie entre les structures en charge du patrimoine culturel ;

– la relecture des textes réglementaires sur la commission nationale de sauvegarde du patrimoine culturel ;

– l’information et la formation des Directeurs Régionaux de la Culture et des Missions Culturelles ;

– la mise  à disposition des Direction Régionales de la Culture,  de tous des textes disponibles réagissant le patrimoine culturel ;

– une  réflexion avec le Ministère de l’Education en vue d’inscrire le port du turban consacrant la fin de cycle de formation ;

– un meilleur usage du cadre législatif et réglementaire existant, afin de légitimer les démarches de financement ;

– l’exploitation judicieuse de toutes les sources possibles de financement afin de mieux porter un projet de patrimoine culturel ;

– la mise en œuvre du calendrier de l’inventaire général du patrimoine culturel avec un financement conséquent.

Calendrier de l’inventaire général du patrimoine culturel aux niveaux régional et local

 

Activités 2011 2012 2013 2014
T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2
1. Définition des objectifs de l’inventaire, des espaces et typologies visés
2. Information/ mise en place des équipes et planning des sorties de terrain
3. Enquêtes de terrain
4. Mise en commun et traitement des données
5. Production de rapports régionaux
6. Ateliers régionaux de validation des résultats
7. Atelier national de validation des résultats
8 Missions DNPC : Compléments d’informations et Choix des biens à protéger
9 Conception et réalisation d’une base de données

T = Trimestre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :